Traitement médical

Au début de l’arrêt, la dépendance physique provoque des symptômes de sevrage et des pulsions à fumer qui compromettent souvent la réussite.
Une médication permet de diminuer les risques de rechute. Néanmoins, il est important d’être bien informé sur son usage. L’objet de ce chapitre est de vous proposer les médications qui ont été validées scientifiquement comme augmentant les chances de réussite.

Néanmoins, il n’y a pas de « médicament miracle ». A côté de cette dépendance physique, il y a lieu de ne pas négliger l’importance de la motivation et les aspects psychologiques et comportementaux de la dépendance

Les substituts nicotiniques

La nicotine crée un véritable effet de dépendance. Lorsque vous arrêtez de fumer, votre corps se trouve en manque et peut le manifester de diverses façons. C’est le syndrome de sevrage.

Il est tout à fait possible d’atténuer considérablement les différents symptômes du sevrage grâce aux substituts nicotiniques. Les substituts sont en vente en pharmacie sans prescription.

Mais attention! Ce n’est pas parce que ces substituts de nicotine sont en vente libre que l’on peut les consommer sans modération. Leur usage ne s’improvise pas et il est fortement conseillé de suivre les conseils d’un professionnel de santéSon rôle sera d’évaluer vos besoins en fixant une dose de départ qu’il diminuera progressivement, ainsi que d'informer sur les éventuelles contre-indications.

2 modes d’administration:

  • Par voie cutanée
    • patches de 16 heures (25 mg – 15 mg – 10 mg)
    • patches de 24 heures (21 mg – 14 mg – 7 mg)
  • Par voie orale
    • Comprimés de 1,5 mg – 2 mg – 4 mg
    • Gommes de 2 mg – 4 mg (gommes et comprimés, existent avec différents goûts mentholés et fruités)
    • Inhaleur
    • Spray buccal (nouveau!)

Il est bien sûr également possible de combiner différents modes d’administration.

Tabacstop est indépendant des firmes pharmaceutiques. Néanmoins, il nous apparaissait important d’informer sur la bonne utilisation du spray nicotinique.
Vous pouvez visionner un petit film proposé par la firme pharmaceutique, fabricant de ce produit, en cliquant ici.

Le Zyban®

Nom commercial du bupropion, le Zyban® est un médicament sous prescription médicale pouvant vous aider à arrêter la cigarette. Il se présente sous forme de comprimés.

Le principe du bupropion serait de compenser la sensation de manque en se substituant à la dopamine, l’hormone du plaisir.

Comme pour tout médicament prescrit par votre médecin, il est important de  respecter dosage et durée du traitement.

Attention!

Le Zyban® est contre-indiqué dans le cas de certaines maladies et il peut entraîner des effets secondaires. Les plus fréquents sont les insomnies mais il peut parfois aussi causer d’autres problèmes comme: dépression, maux de tête…

Remboursement du zyban®:

Le Zyban® n’est remboursé que si vous avez plus de 35 ans et souffrez de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). Il est également nécessaire de justifier d’un accompagnement professionnel tout au long de l’arrêt.

Le Champix®

Le Champix® (ou varénicline) est un médicament sous prescription qui se présente sous forme de comprimés et est destiné à aider le fumeur à arrêter le tabagisme.

Le mode d’action du Champix® se situe au niveau des récepteurs de la nicotine dans le cerveau. Résultat: il apaise l’envie de fumer.

Comme pour tout médicament prescrit par votre médecin, il est important de  respecter dosage et durée du traitement.

Attention!

Il existe un certain nombre de précautions à prendre avec le Champix®. Il est notamment contre-indiqué lors de la prise de certains médicaments et dans le cas de certaines maladies.

Effets secondaires

On a reproché au Champix® d'être à l’origine de l’aggravation de troubles psychologiques pré-existants et même de problèmes neurologiques tels que l’épilepsie. Des plaintes de consommateur de ce médicament, ou de leur famille, avaient été déposées aux Etats-Unis à la suite de suicides, de manifestations d’agressivité ou d’hallucinations.

Cependant, ces symptômes sont aussi ceux du sevrage, donc le doute reste possible. L’Agence européenne des médicaments a d’ailleurs donné un avis positif sur le Champix®, ses effets bénéfiques étant supérieurs à ses effets secondaires.

De toute façon, il est conseillé de rester vigilant et de signaler à votre médecin traitant tout symptôme inquiétant.

Remboursement du champix®:

La mutuelle rembourse deux boites de champix®. Votre médecin traitant doit en faire la demande auprès du médecin conseil de votre mutuelle.

Le vaccin anti-tabac

Il est à l’état expérimental et ne sera donc malheureusement pas disponible avant longtemps.
Son principe consiste à associer la nicotine à une substance susceptible de provoquer la production d’anticorps par l’organisme. Ceci perturbe les effets de la nicotine sur le cerveau et ses effets étant diminués, le fumeur ne ressentirait plus le même plaisir à fumer, ce qui faciliterait donc le sevrage physique.