Moins risquée que la cigarette classique

La e-cigarette est un produit relativement récent (une dizaine d’année), mais de plus en plus utilisée. Quel est son impact sur la santé ?

Réduction du risque à long terme

Il n’existe pas encore d’études sur l’utilisation de la e-cigarette à long terme (au-delà de 10 ans), mais la plupart des scientifiques s’accordent de plus en plus à dire qu’il y a une importante réduction des risques en comparaison avec la cigarette classique.

En effet, lorsque vous fumez une cigarette classique, il y a une production de fumée. C’est ce qu’on appelle une combustion (c’est-à-dire qu’on brûle un produit). Lors de la combustion, de nombreuses substances chimiques se libèrent (par exemple CO, formaldéhyde et benzène,…). Ces substances augmentent le risque de cancer et de maladie cardio-vasculaire. Par contre, dans la e-cigarette, il y a production de vapeur, mais pas de combustion.

Dès lors, le nombre de substances contenues dans la vapeur de la e-cigarette est moindre que celles contenues dans la fumée d’une cigarette. Dans la cigarette, on répertorie plus de 4000 substances chimiques (dont les goudrons et le monoxyde de carbone) . Dans la e-cigarette, il y a un moins grand nombre de substances et ces substances sont maintenant soumises à une réglementation.

Par exemple, contrairement à la cigarette classique, la fumée de e-cigarette ne contient pas  d’« adoucissants ». Ces adoucissants sont des substances toxiques et ont pour but de rendre la fumée de la cigarette moins âcre. Par contre, l’absence d’adoucissant peut provoquer, chez le vapoteur, plus de toux et d’irritations de la gorge les deux premières semaines.

Les risques pour la santé à court terme

Même s’il y une réduction du risques à long terme, la e-cigarette n’est pas exempte de tout risque. Voici les risques connus à ce jour :

  • Il y a irritation des voies respiratoires supérieures de la bouche et de la gorge, des maux de tête, des vertiges et des nausées.
  • Si le vapoteur utilise une e-cigarette avec nicotine, il est soumis à la toxicité propre à la nicotine : dépendance physique, augmentation de la tension artérielle. Cependant, ce risque est plus limité qu’avec des cigarettes normales. Celles-ci contiennent en effet plus de nicotine, ainsi que 4000 substances toxiques.

Les risques liés à l’appareil

  • Il peut se produire différents risques de surchauffe.
    • Sur les modèles sans limitateur de température, il y a un risque de suchauffe. La température peut  atteindre 300° et la glycérine libère de l’acroléine (l’acroléine est également présente dans la cigarette en quantités supérieures). Afin d’éviter ce problème, il faut acheter un e-cigarette avec limitateur de température.   
    • La surchauffe peut également être due à une mauvaise utilisation (réservoir insuffisamment rempli d’où surchauffe appelée « dry puff »). Le vapoteur perçoit le dysfonctionnement car le goût de la vapeur devient alors très désagréable. A ce moment-là, il convient d’interrompre l’inhalation et de remplir le réservoir. (
    • Dans certains cas des explosions de e-cigarettes ont été recensées. Ces cas sont rares, mais pour l’éviter, deux précautions s’imposent : acheter l’e-cigarette dans un magasin reconnu et ne pas bricoler la e-cigarette ni remplacer soi-même une pièce.
  • Il est aussi déconseillé de mettre des batteries d’e-cigarettes en poche sans aucune protection. En effet, des contacts entre ces batteries peuvent provoquer une réaction électrique qui enflamme le vêtement ou le sac transporteur. Il faut donc les isoler l’une de l’autre lorqu’on les transporte.