Les dangers du tabagisme passif

Il n’est pas nécessaire de fumer soi-même pour être intoxiqué par le tabac. Le fait de respirer à côté d’un fumeur signifie inhaler involontairement des milliers de substances dont de nombreuses cancérigènes.

Il y a 3 types de fumée:

  • la fumée primaire est celle inhalée par le fumeur
  • la fumée secondaire est celle qui s’échappe de la cigarette
  • la fumée tertiaire est celle rejetée par le fumeur

On peut aisément deviner que c’est la fumée secondaire qui est la plus dangereuse pour les non fumeurs: elle est plus concentrée en produits toxiques. D’où l’interdiction de fumer dans les lieux publics.

En effet, il est maintenant prouvé que le tabagisme passif peut être mis en cause dans de nombreuses maladies du non fumeur: infarctus du myocarde, cancer du poumon.

Les risques pour les enfants

Même si elle le fait de façon involontaire, une femme enceinte qui respire de la fumée intoxique son bébé.

Les enfants sont particulièrement vulnérables face au tabac. Bien souvent, ils ne peuvent pas s’éloigner des fumeurs qui les entourent. Malgré eux, ils respirent donc des substances qui s’avèrent bien plus nocives pour eux que pour les adultes car leur système immunitaire n’est pas aussi efficace.

C’est donc la porte ouverte aux infections: otites, bronchites,…

Plus grave, le tabagisme passif augmente les risques de mort subite du nourrisson et pourrait augmenter le risque de certains cancers tels les tumeurs du cerveau.

Que faire?

Si vous souhaitez continuer à fumer, il est impératif de le faire à l’extérieur. En effet, il ne suffit pas d’ouvrir des fenêtres ou de fumer sous une hotte: les substances toxiques restent dans l’air ambiant.

Bien sûr, la meilleure solution reste l’arrêt complet. Dans ce cas, votre entourage en bénéficie, et vous en premier.

Où vous renseigner si vous avez besoin d’une aide?

  • Tabacstop au 0800/11100 entre 15 h et 19 h en semaine
  • Auprès de votre médecin traitant
  • Auprès d’un tabacologue