Bonne nouvelle pour les patients atteints d’un cancer du poumon : l’immunothérapie désormais remboursée

  • La Belgique, 7ème pays européen qui le permet
  • Meilleure qualité de vie des patients
  • Les chances de survie augmentées

Depuis le 1er mai, l'immunothérapie est remboursée en Belgique pour certains patients ayant un cancer du poumon. Ce traitement prometteur mobilise les défenses immunitaires du patient contre sa maladie.

De meilleurs résultats

Cette thérapie permet d'augmenter leurs chances de survie des patients. L’immunothérapie apporte clairement des améliorations pour près d’1 patient sur 2 contre 1 patient sur 4 en cas de chimiothérapie classique. Elle empêche la croissance tumorale pour une plus longue période.

Moins d’effets secondaires

En outre, la qualité de vie tout au long du traitement sera nettement améliorée. Les effets secondaires de ce traitement  sont nettement moins sévères que les effets secondaires de la chimiothérapie. Les patients en cours d'immunothérapie ne perdent pas leurs cheveux, n'ont pas de nausées, ou nettement moins, et sont beaucoup moins fatigués.

« C'est important, car il s’agit de personnes gravement malades, souvent en phase terminale », souligne Maggie De Block, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique.

La Belgique à l’avant garde

La  Belgique est l'un des premiers pays européens à rembourser l'immunothérapie pour le traitement de première ligne d'un cancer du poumon, après l'Autriche, le Luxembourg, le Danemark, la Finlande, la Suède et l'Allemagne.

Qu'est-ce que l'immunothérapie?

L'immunothérapie est un traitement contre le cancer qui vise à "mobiliser" les défenses immunitaires du patient contre sa maladie. Notre corps est protégé par un système immunitaire. Celui-ci est composé de cellules spécialisées, produites par la moelle osseuse qui assurent la protection de l'organisme contre les attaques extérieures (microbes, virus...).

Ces "envahisseurs" sont détectés, identifiés, attaqués et éliminés par les défenses immunitaires. Elles devraient aussi reconnaître et détruire les cellules cancéreuses. Pourtant, elles sont souvent incapables de le faire. Les recherches en immunothérapie ont permis de mieux comprendre comment les cellules cancéreuses échappent aux défenses immunitaires.

Le but des traitements d’immunothérapie est de restaurer la capacité d’action du système immunitaire  face aux cellules cancéreuses.

Mieux vaut prévenir que guérir.

9 cancers du poumon sur 10 sont causés par le tabac. Un meilleur traitement, qui en plus est remboursé, est bien sûr une bonne nouvelle. Mais on peut comparer la consommation de tabac au jeu de la roulette russe.

Si vous avez de la chance, vous gagnez et vous n’avez pas de cancer du poumon. Si vous êtes malchanceux, vous avez un cancer du poumon et vous avez maintenant d’autres possibilités de traitements.

Mais c’est également une question de chance ou malchance. Vous pouvez avoir la malchance que ce nouveau traitement ne soit pas approprié pour vous. Choisir d’arrêter de fumer est donc plus intelligent que compter sur la chance.

http://www.cancer.be/nouvelles/limmunoth-rapie-rembours-e-pour-le-cancer-du-poumon