BPCO : une maladie insidieuse qui doit être prise en charge à temps

Plus de 700.000 personnes souffrent de la BPCO (Broncho-pneumopathie chronique obstructive) en Belgique. Cette maladie, qui touche le plus souvent des fumeurs, se développe de manière insidieuse.

Plus elle est détectée tôt, plus le patient a des chances d’en guérir. Pour mieux faire connaître les symptômes de la BPCO, la mutualité socialiste du Brabant propose une brochure contenant un test disponible ici.

Qu’est-ce que la BCPO ?

La BPCO est une maladie pulmonaire grave. « BPCO » est le raccourci de Broncho-pneumopathie chronique obstructive.  Les symptômes les plus fréquents de cette maladie sont une toux persistante et un essoufflement.

La BPCO est fréquente, mais peu de personnes savent qu’elles en sont atteintes. Elle se développe de manière insidieuse, mais s’aggrave si elle n’est pas prise en charge suffisamment tôt.

La BPCO est la dénomination commune de 2 types d'atteinte des voies respiratoires, qui sont étroitement liées : la bronchite chronique et l’emphysème pulmonaire. La bronchite chronique est caractérisée par une inflammation chronique et un rétrécissement des voies respiratoires. L'emphysème est caractérisé par une atteinte progressive des alvéoles pulmonaires et de leurs parois. Il y a une interaction entre ces deux maladies: sans le soutien d’alvéoles pulmonaires saines,  les voies respiratoires se rétrécissent encore plus.

Si vous inhalez une seule fois des substances nocives, vous ne risquez pas de souffrir de BPCO. Par contre, si vous en inhalez durant de longues années, vous avez de fortes chances d’en être victime. Cette maladie se développe en effet après de longues années. C’est pourquoi, elle touche principalement des personnes à partir de la quarantaine. Le facteur génétique joue également un rôle. Celui-ci va notamment influer la rapidité de l’évolution de la maladie.
Mais dans 9 cas sur 10 cette maladie est causée par le Tabac. C’est pourquoi, on parle aussi souvent de “poumon du fumeur”.

Il est important de détecter la BPCO à temps. Un traitement rapide permet de garder la maladie sous contrôle.

Cette vidéo du Fonds d’affection respiratoire vous explique ce qu’est le BPCO et les problèmes auxquels doivent faire face les patients.

Présentez-vous des symptômes de BPCO  ? Faites le test *

  1. Vous arrive-t-il d’expectorer des mucosités en toussant même lorsque vous n’êtes pas enrhumé?
  2. Vous êtes-vous senti essoufflé au cours des dernières semaines?
  3. Etes-vous souvent sujet à des quintes de toux?
  4. Etes-vous moins actif qu’avant en raison de vos problèmes respiratoires?
  5. Fumez-vous ou avez-vous déjà fumé?
  6. Etes-vous âgé de 40 ans ou plus?
  7. Si vous avez répondu “oui” à trois questions, vus présentez des symptômes pouvant indiquer une BPCO.
  8. * Seul votre médecin ou votre pneumologue est à même de diagnostiquer une BPCO, et ce au moyen d’un simple test respiratoire.

Conseils pour réduire les risques:

  • Ne fumez pas et évitez également de respirer la fumée de cigarette des fumeurs.
  • Essayez d’arrêter de fumer le plus vite possible (c’est le meilleur traitement pour éviter que la maladie ne s’aggrave).
  • Portez toujours un masque antiseptique lorsque vous bricolez ou travaillez dans un environnement chargé de substances et gaz nocifs.
  • Aérez tous les jours votre lieu de vie
  • Ne pratiquez pas d’activité sportive ou autre à l’extérieur lorsque l’air contient une concentration élevée de substances nocives telles que de l’ozone ou des particules fines.
  • Faites-un contrôle chez un médecin si vous faites partie d’un groupe à risque ou si vous présentez des symptômes de BPCO  

*D’après une enquête des mutualités socialistes en Flandre, 1 fumeur sur 4 risque de développer une BPCO. 23% des personnes atteintes de BPCO continuent de fumer.

Chez les fumeurs qui continuent, la fonction pulmonaire se dégrade beaucoup plus vite que chez les fumeurs qui arrêtent. Cela signifie que la plupart des efforts quotidiens s’accompagnent d’un souffle court et que la qualité de vie est fortement atteinte.

Pour en savoir plus sur la BPCO

 

Tes poumons, ton air, ta vie – brochure de prévention de la mutualité socialiste du Brabant