Cigarette électronique : le nouvel avis du Conseil Supérieur de la Santé

La Belgique comporte de plus en plus d’utilisateurs de cigarettes électroniques. Vous en faites même peut-être partie.  En décembre 2013, le Conseil Supérieur de la Santé publiait un avis sur la e-cigarette  et ses effets potentiels sur la santé des fumeurs, des non fumeurs et des vapoteurs. En janvier 2015, la ministre de la santé Maggie de Block a demandé une révision de cet avis pour qu’il réponde à de nouvelles  questions. Par exemple :

  • La e-cigarette aide-t-elle à moins fumer, voire à arrêter de fumer ?
  • Existe-t-il un danger supplémentaire si  la e-cigarette et la cigarette classique sont utilisées simultanément ?
  • La e-cigarette sans nicotine peut-elle aider les fumeurs de tabac dans leur dernière phase de « l'arrêt du tabac » ?
  • Quels sont les effets nocifs de la e-cigarette et peuvent-ils être mis en balance avec les effets nocifs des cigarettes classiques ?

..... Mais la prudence reste de mise

Le CSS reconnait que la e-cigarette peut jouer un rôle important dans la lutte contre le tabagisme en déclarant que les vapoteurs sont moins exposés aux substances toxiques que les fumeurs. Mais le CSS incite à la prudence et souligne le fait qu’il n’existe pas assez d’études à long terme pour pouvoir tirer des conclusions solides. Néanmoins, l’avis du CSS insiste sur la fait qu’il et préférable à long terme d’utiliser un traitement à base de nicotine comme les e-cigarettes que continuer à fumer ou reprendre la cigarette.

Pour consulter l’avis complet, c'est ici.