Des règles plus douloureuses chez les fumeuses

Une enquête menée en Australie a montré que le tabagisme augmente le risque de règles douloureuses.

Le risque augmente avec le nombre de cigarettes

L’enquête de grande échelle a concerné 9000 femmes, suivies durant 13 ans en moyenne. 25% d’entre-elles ont fait part de douleurs sévères durant leurs menstrues, et environ le même pourcentage était des fumeuses. Chez 14% des femmes interrogées, ces douleurs sévères surviennent lors de 70 à 80% de leurs épisodes menstruels. On parle dans ce cas de dysménorrhée chronique. Le risque d’une telle pathologie est 33% plus élevé chez les ex-fumeuses, et 41% plus élevé chez les fumeuses.

L’étude a également relevé que le risque de douleurs menstruelles sévères augmente en fonction du nombre de cigarettes fumées chaque jour. L’âge de début du tabagisme joue également un rôle. Le risque de douleurs chroniques est 59% plus élevé chez les femmes ayant commencé avant 13 ans, et 50% chez celles ayant commencé à 14 ou 15 ans.

Moins d’oxygène

Comment le tabagisme peut-il entraîner des règles plus douloureuses ? Les preuves restent à établir, mais on sait que le tabagisme réduit l’apport d’oxygène aux tissus, et réduit le diamètre des vaisseaux sanguins.

Cela pourrait jouer un rôle dans l’apparition de douleurs utérines durant les règles. Le lien entre tabagisme et douleurs menstruelles chroniques constitue pour les femmes une motivation supplémentaire à arrêter de fumer, ou à ne jamais commencer.

Pilule et tabac: une mauvaise combinaison

Certaines femmes prennent la pilule afin de ne pas avoir de règles douloureuses. C’est un mauvais calcul pour celles qui fument, car il faut savoir que la combinaison tabac/pilule augmente le risque de caillots sanguins ou d’hémorragies cérébrales.

Hong Ju et al. Smoking and trajectories of dysmenorrhoea among young Australian women Tobacco Control 17/11/14. Mediquality 26/1/15