Journée Mondiale sans Tabac : comment soutenir un proche fumeur dans son arrêt ?

  • Lui envoyer une carte postale encourageante
  • L’aider à se faire accompagner par un professionnel
  • Comprendre ce qu’est une dépendance

Mercredi 31 mai a lieu la Journée Mondiale sans tabac. Depuis 1988, cette journée, mise sur pieds par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), est l’occasion de rappeler les dangers du tabagisme.

En Belgique, 7 fumeurs sur 10 souhaitent arrêter de fumer. Profitez donc de cette journée pour soutenir un proche qui souhaite arrêter de fumer, mais sans oublier que le tabagisme est une dépendance dont il est très difficile de se défaire.

Que pouvez faire pour le soutenir efficacement? Voici quelques pistes :

Lui envoyer une carte postale gratuite d’encouragement

Le 31 mai est une occasion idéale pour l’entourage de sensibiliser un fumeur à l’importance de l’arrêt tabagique. Afin de faire passer ce message de manière positive, Tabacstop propose denvoyer gratuitement une carte postale personnalisée.

Le slogan de cette campagne est « Tu comptes pour moi, prends soin de toi ». Le facteur se chargera de déposer la précieuse carte. Un geste touchant, et encourageant. Pour envoyer une carte gratuite, rendez-vous ici http://lcc.mpostcard.be/fr.

Lui proposer d’aller visiter un stand dans un hôpital

A l’occasion de cette journée mondiale, plusieurs hôpitaux ouvriront leurs portes. Pour savoir quels hôpitaux participent, rendez-vous sur le site journeesanstabac ou sur le site du Fares. Il est possible d’y trouver stands et des conseils de professionnels.

Bien souvent, les hôpitaux donnent également l’opportunité aux fumeurs de faire des tests de sensibilisation. Ces tests comportent trois parties: une évaluation de la dépendance physique à la nicotine, la mesure du taux de monoxyde de carbone (CO) dans les poumons et l'évaluation de l'âge réel de ces poumons (facultatif).

Ces tests sont souvent une prise de conscience. Après les avoir réalisés, 1 fumeur sur 4 prend directement rendez-vous chez un professionnel de la santé.

Lui proposer de se faire aider

Il a été démontré que le fait de prendre une médication (substituts de nicotine, Champix®, Zyban®) combinée au soutien d'un tabacologue est l’aide la efficace pour réussir son arrêt. En se faisant aider, un fumeur a 3 fois plus de chances d’y arriver. Par contre, s’il arrête de fumer seul, il aurait 97 % de rechuter.

Afin d’aborder la question de manière diplomatique avec votre proche, voici quelques conseils. 

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur le soutien d’un proche fumeur, rendez-vous ici.