Journée Mondiale sans tabac, une opportunité pour vous lancer dans l’arrêt tabagique ?

  • Une journée importante pour de nombreux fumeurs
  • Des actions dans les hôpitaux
  • Faire gratuitement des tests de sensibilisation

Aujourd'hui, 31 mai, c’est la Journée Mondiale sans tabac. Cette journée existe depuis 1988, sous l'égide de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Une occasion pour de nombreux fumeurs de se lancer dans l’arrêt tabagique.

Si vous êtes parmi les 7 fumeurs sur 10 qui souhaitent arrêter de fumer, voici des idées d’action à entreprendre dès demain.

Se faire aider

De nombreux fumeurs souhaitent arrêter par eux-mêmes. Cependant, malheureusement, 97% de ceux qui ne se font pas accompagner rechutent dans l’année. Or, s’ils se font aider, ils triplent leurs chances de réussite.

Il est prouvé que la méthode la plus efficace pour arrêter de fumer est une médication (substituts de nicotine, Champix®, Zyban®) combinée au soutien d'un tabacologue ou d’un autre professionnel de la santé.
Il est possible de se faire aider de différentes manières :

  • Les tabacologues de Tabacstop répondent gratuitement par téléphone au 0800/11100. Un coaching par téléphone gratuit est également possible. Plus d’infos ici.
  • Les tabacologues privés vous aident dans votre région. Pour trouver un tabacologue, rendez-vous ici http://www.tabacologues.be/
  • Vous pouvez également rejoindre un groupe d’arrêt. Plus d’infos ici.

Aller visiter un stand dans un hôpital

A l’occasion de la journée mondiale sans tabac, de nombreux hôpitaux ouvriront leurs portes. Pour savoir quels hôpitaux participent, rendez-vous ici http://journeesanstabac.be/ ou ici http://www.fares.be/fr/tabac-journee-mondiale-sans-tabac-2017/ Il est parfois possible de faire des tests. Ces tests vous permettent de vous rendre compte des effets du tabac sur votre santé.

Après avoir effectué ces tests, 1 fumeur sur 4 prend directement rendez-vous chez un professionnel de la santé. Comment se déroulent les tests ? Ils se décomposent en trois parties:

  • une évaluation de la dépendance physique à la nicotine ;
  • la mesure du taux de monoxyde de carbone (CO) dans les poumons ;
  • et l'évaluation de l'âge réel de ces poumons (facultatif).

Alors n’hésitez pas à explorer toutes ces pistes ou à nous contacter… Nous sommes à votre écoute!