La consommation de cannabis augmente le risque de dépression

  • Le cannabis souvent consommé pour soulager l’anxiété
  • Mais ensuite, l’effet inverse se produit
  • Gare à l’automédication !

Pensez-vous, comme beaucoup de consommateurs de cannabis, que cette substance peut soulager les troubles émotionnels, la dépression ou l’anxiété ? Une étude démontre que c’est une fausse croyance et qu’à long terme, il augmente le risque de dépression.

Une étude menée chez des étudiants américains

Cette étude a été menée aux Etats-Unis, dans le Colorado, cet Etat où la consommation récréative de cannabis est aujourd'hui légale. Les chercheurs ont voulu clarifier la façon dont le cannabis affecte les émotions. Ils ont analysé un questionnaire portant sur la consommation de cannabis chez 178 étudiants et sur leur troubles émotionnels et dépression.

Plus anxieux et déprimés qu’avant…

Les chercheurs ont constaté que la consommation du cannabis les rendait plus anxieux et déprimés qu’ils ne l’étaient auparavant. Les étudiants atteints d'une dépression clinique, qui ont mentionné utiliser du cannabis pour traiter leurs symptômes dépressifs, étaient en effet plus déprimés après avoir consommé du cannabis. Le même constat a été fait chez les personnes souffrant d'anxiété. D’autre recherches suggèrent également que le cannabis peut aider à soulager l'anxiété et la dépression au début de la consommation, mais qu’il provoque l'effet inverse plus tard.

Eviter le piège de l’automédication

Le cannabis en automédication augmenterait donc les troubles émotionnels. L’auteur de l’étude souligne que, "si les déprimés et les anxieux utilisent du cannabis en automédication, ils favorisent leurs troubles".

https://peerj.com/articles/2782/