Le tabagisme léger ? Pas nocif d’après les jeunes...

Une enquête américaine montre que les jeunes sous-estiment les risques du tabagisme léger.

Cette enquête (National Youth Tobacco survey), réalisée en 2012 aux Etats Unis par le centre pour la prévention et le contrôle des maladies, a fait l’objet d’une analyse récente par des chercheurs de l’université de médecine de New York. L’étude se basait sur les 25.000 adolescents (dont 90% de non fumeurs) et avait pour but d’analyser ce que pensent les jeunes du tabagisme léger et occasionnel.

L’analyse montre que les jeunes sous-estiment le risque du tabagisme léger

Ce qui ressort de cette étude, c’est que 90% de ces adolescents savent que fumer beaucoup est dangereux pour la santé, mais que seulement 65% ont conscience que le tabagisme léger (- de 10 cigarettes/jour) est nocif et qu’à peine 33% réalisent que ne fumer occasionnellement (pas tous les jours) est tout de même nocif.

Beaucoup de jeunes pensent donc que « ne fumer que quelques cigarettes par jour », ou, « fumer de temps à autre » n’est pas néfaste pour la santé. Certains « petits » fumeurs se considèreraient même comme « non-fumeurs ».

Pourtant il n’y a pas de consommation de cigarettes saine

Contrairement à ce que pensent ces jeunes, le fait de fumer moins de 10 cigarettes par jour n'est pas sans risque. En effet, les "petits fumeurs" ont plus de risques que les non fumeurs de mourir précocement. Ils s’exposent à un risque de cancers, d'infarctus et d'attaques cérébrales pour plus tard.

Ces risques, même s’ils ne sont pas identiques aux « gros fumeurs », restent importants. En effet, un jeune qui fume moins, va peut-être « profiter » plus de ses cigarettes en inhalant plus profondément ou plus longtemps à chaque bouffée. De ce fait, ce comportement augmente le risque de cancer et de maladie cardiaque.

Stephen M. Amrock and Michael Weitzman, Adolescents' Perceptions of Light and Intermittent Smoking in the United States, Pediatrics, 12/01/2015