Les fumeurs ont plus de risques de perdre leur chromosome Y

Selon une étude suédoise menée chez plus de 6.000 hommes, les fumeurs mâles ont trois fois plus de risque de perdre leur chromosome Y que les non fumeurs. Les ex fumeurs quant à eux voient ce risque diminuer.

Perte du chromosome Y

Le chromosome Y n’est présent que dans les cellules des hommes (les chromosomes déterminant le sexe sont XY chez l’homme et XX chez la femme). Ce chromosome Y joue notamment un rôle dans la production des cellules du sperme et dans l’expression des caractères sexuels masculins. L’étude montre que les chromosomes Y disparaissent plus souvent des cellules sanguines des fumeurs que de celles des hommes qui n'ont jamais fumé.

Conséquences

La perte du chromosome Y pourrait expliquer partiellement pourquoi les hommes ont une espérance de vie plus courte que les femmes. En effet, cette perte aurait pour conséquence un risque plus élevé de développer certaines pathologies et certains cancers non pulmonaires. Cela s’expliquerait car les cellules immunitaires du sang qui ont perdu leur chromosome Y auraient une capacité réduite à lutter contre les cellules cancéreuses. Par contre, le cancer du poumon, cancer principal lié au tabagisme, n’est pas lié à la perte du chromosome Y et le risque reste ici identique pour les deux sexes.

L’arrêt tabagique peut corriger la perte des chromosomes Y

La perte de chromosomes Y chez les fumeurs dépend de la quantité de cigarettes fumées. Plus la consommation de tabac est importante, plus le fumeur risque de perdre des chromosomes Y. Cependant, il serait possible d’inverser le processus. L’étude a ainsi pu constater un retour des chromosomes Y chez certains hommes ayant arrêté de fumer. Un argument en plus en faveur de l’arrêt tabagique !

Lars A Forsberg e.a. Mosaic loss of chromosome Y in peripheral blood is associated with shorter survival and higher risk of cancer. Nature Genetics 2014;46,624-628 - Mediquality 06/12/14