Miser sur le sport pour arrêter de fumer

Les sportifs sont généralement moins nombreux à fumer. Mais trop souvent l’inverse est vrai. Les personnes qui fument pratiquent en effet moins souvent une activité sportive. Or, elles ont tort de s’en détourner. Le sport peut les aider à se défaire de leur addiction.

Méfaits de la cigarette sur l’activité physique

De nombreux fumeurs disent ressentir les effets du tabac sur leurs performances physiques. En effet, un méfait bien connu de la cigarette est la diminution des capacités respiratoires. Les composants de la fumée du tabac altèrent le bon fonctionnement pulmonaire.

A terme, il y a un risque de développement de la bronchopneumopathie obstructive qui regroupe la bronchite chronique et l’emphysème. Elle se définit  par une difficulté du passage de l'air dans les voies respiratoires, entraînant essoufflement, toux, sifflement et augmentation de la production d’expectorations (rejet par la toux de sécrétions qui peuvent se révéler infectieuses). Son évolution peut aboutir à une perte irréversible de la capacité respiratoire.

Par ailleurs, le monoxyde de carbone présent dans la fumée du tabac prend la place de l’oxygène sur les globules rouges du sang. Il en résulte donc une mauvaise oxygénation qui nuit à l’activité physique. Le tabac va également altérer le bon fonctionnement des muscles et la qualité des fibres musculaires. En outre, le tabac augmente considérablement le risque de maladies et accidents cardio-vasculaires.

Le sport, une vraie solution

Bien que cela puisse vous sembler plus difficile, de vous remettre au en tant que fumeur, ne baissez pas les bras ! En effet, de nombreuses études réalisées à ce sujet le confirment : le sport est un bon élément pour aider à l’arrêt tabagique. Et ceci pour plusieurs raisons :

  • Tout d’abord, avoir un objectif sportif donne une excellente motivation pour arrêter de fumer.  L’arrêt du tabac va en effet améliorer la condition physique et ainsi faciliter l’accès des objectifs de performance ou de réalisation d’activité physique.
  • Ensuite, la pratique d’activités physiques régulières (pas forcément intenses) aide à combattre les états physiologiques, comportementaux et psychologiques de manque, ainsi que le stress, le désir de fumer, etc…
  • Un autre effet bénéfique de l’activité physique est un meilleur contrôle du poids. En effet, la peur de la prise de poids est un frein pour beaucoup de fumeur souhaitant arrêter. Or, en pratiquent un sport, cette prise de poids peut être limitée.
  • Enfin, en dehors des effets liés au tabac, la pratique d’une activité physique régulière procure un sentiment de bien-être. Ainsi, le sport aide à soulager les symptômes dépressifs et d’anxiété et permet de garder un bon moral.

Quel sport choisir?

Il n’est pas nécessaire de faire du sport de grande intensité. Il est préférable de pratiquer régulièrement une activité modérée que de faire une seule fois sur la semaine un sport très intense. Vous pouvez, par exemple, vous inscrire dans un club de fitness ou à un cours d’aquagym, de musculation, de danse,…

La marche est également un sport qui aide beaucoup de fumeurs désireux d’arrêter : inscrivez-vous dans un groupe de randonnée, promenez un animal de compagnie,… Vous pouvez aussi choisir de rouler à vélo durant votre temps libre ou pour aller travailler. Si vous êtes tenté par une approche plus relaxante, pensez au Yoga, à la gym douce, voire à la relaxation.

Un bon conseil cependant: avant de reprendre une activité physique après une longue période d’inactivité, consultez votre médecin !

Le sport, nouvel allié contre le tabac http://www.inpes.sante.fr/70000/dp/02/dp020507.pdf