Tabac aromatisé: attrayant pour les jeunes mais dangereux pour la santé

Une récente enquête canadienne montre que le tabac aromatisé est très populaire auprès des jeunes. L’étude menée par le Centre de recherche Propel de l'Université Waterloo (Québec) montre que plus de la moitié (58%) des jeunes Québécois ayant consommé du tabac au cours des 30 derniers jours se sont tournés vers des produits aromatisés. De plus, un tiers des élèves du secondaire ayant fumé la cigarette ont consommé la version mentholée.

Et en Belgique ?

En Belgique, selon la dernière enquête de la Fondation contre le Cancer, 12% de fumeurs fument des cigarettes mentholées. Chez les 15-24 ans, ce pourcentage monte à 17%. Les femmes (et surtout les jeunes femmes) fument nettement plus souvent des cigarettes mentholées que les hommes.

Arômes fruités mais tout aussi nocifs

Malgré leurs arômes chocolatés ou fruités, les produits contenant du tabac aromatisé contiennent les mêmes dangers que les cigarettes ordinaires. Pour en savoir plus sur les dangers du tabac, consultez notre rubrique sur www.cancer.be > les conséquences majeures du tabagisme. De plus, la fumée de ces produits ayant bon goût, le fumeur a tendance à inhaler encore plus fort, ce qui permet aux substances chimiques de pénétrer plus profondément dans les poumons.

Bientôt interdits…

Afin de contrer la recrudescence de la cigarette chez les jeunes, la nouvelle directive tabac prévoit d’interdire tous les arômes ajoutés aux cigarettes et au tabac à rouler, destinés à rendre les produits de tabac plus attractifs. Les cigarettes au menthol pourront encore être vendues jusqu'en 2020. Les exhausteurs de goût seront autorisés dans les cigarettes électroniques, mais la teneur en nicotine sera limitée.