Logo

Toute forme de tabagisme augmente le risque de cancer du sein

Après la ménopause, les femmes risquent davantage de développer un cancer du sein si elles ont été fumeuses actives ou même passives.

Commentaires

L’étude a porté sur plus de 80.000 femmes aux Etats-unis, âgées de 50 à 79 ans. En cas de tabagisme actif, le risque de cancer du sein était accru de plus de 15%. Le risque était encore plus élevé chez les femmes qui ont commencé tôt à fumer et/ou ont beaucoup fumé.
Les femmes qui ont été exposées longtemps au tabagisme passif, en milieu de travail ou à la maison, présentaient un risque de cancer du sein après la ménopause de plus de 30% !

Les auteurs soulignent toutefois que ces derniers résultats doivent être confirmés par d’autres études.
Le cancer du sein est le premier cancer chez la femme dans le monde. La fumée du tabac contient des agents cancérigènes, tels que des hydrocarbures aromatiques polycycliques,des acides aminés aromatiques et des N-nitrosamines.

Pour information, d’autres études réalisées précédemment ont montré que le tabagisme actif ou passif augmentait le risque de cancer du sein chez les femmes préménopausées cette fois. Le tabagisme doublerait les probabilités d’être un jour atteint de la maladie.

Toutes ces constatations  soulignent la nécessité d’éviter de commencer à fumer et en tout cas d’encourager l’abandon du tabagisme à tous les âges. 

BMJ 2011 ; 342d1016