Stress, anxiété et dépression

Stress et anxiété, des symptômes de manque

Le fumeur est généralement dépendant de la nicotine présente dans la fumée du tabac. Cette nicotine agit sur le cerveau. C’est pourquoi, lorsque le fumeur n’a pas de cigarette, ou lorsqu’il arrête de fumer sans aide médicale, le manque de nicotine met son cerveau en souffrance et les symptômes de manque démarrent. 

Parmi les symptômes de manque, il y a la nervosité, l’anxiété, la sensibilité au stress. Dès que le fumeur reprend une cigarette, ce malaise disparait car le cerveau a reçu sa dose de nicotine. Le fumeur est ainsi apaisé.  Dès lors, il pense que la cigarette l’aide émotionnellement et diminue son stress, mais en fait, elle calme uniquement le manque. 

La nicotine, un excitant

Pourtant, il est en réalité prouvé que la nicotine est un excitant. Après la période de sevrage, de nombreux fumeurs ressentent une diminution du stress. 

La dépression, cause ou conséquence du tabagisme ?

Cigarette et dépression vont souvent de pair. Si vous êtes sujet à l’anxiété, peut-être que le fait de fumer a tendance à vous calmer pendant quelques instants. Trop souvent, l’on pense que la fumée aide à dissiper les idées noires…

Cependant, il faut se poser cette question : est-ce que je fume parce que je suis déprimé ou est-ce que la cigarette cause-t-elle ou entretient-elle un sentiment dépressif? Une étude récente prouve que l’arrêt tabagique aide à combattre la dépression. En effet, parmi plus de 3000  fumeurs fréquentant une clinique pour arrêter de fumer, ceux qui souffraient de dépression et qui ont réussi à arrêter le tabac ont vu une amélioration de leur santé mentale. 66% de ceux qui avaient une dépression modérée ou sévère et qui ont arrêté de fumer ont décrit des symptômes de dépression nuls ou minimes au cours d'un suivi d'un an..