Logo

Des poumons fragilisés chez les adolescents fumeurs

Après un an de tabagisme, la fumée de tabac provoque des dégâts sévères aux poumons des jeunes utilisateurs.

Commentaires de la Fondation :

C’est une étude menée à l’UCL  auprès d’adolescents âgés de 16 ans qui le montre.

Avant même de ressentir de l’essoufflement, la consommation de cigarettes pendant un an d’un paquet par jour attaque les cellules immunitaires des bronches. Les défenses naturelles des poumons s’en trouvent donc bel et bien diminuées.

L’effet sur l’immunité est maximal pour un paquet par jour mais, selon l’étude, débute déjà avec 5 cigarettes.
De plus, les échanges d’oxygène entre les alvéoles pulmonaires et  le sang sont diminués, ce qui a des conséquences néfastes pour l’organisme dans son entièreté.

Les adolescents fumeurs ne ressentent rien , les performances sportives ne sont pas atteintes mais le travail de destruction en profondeur est bien à l’œuvre.

Les plaintes ne viendront que plus tard,  lorsque la situation aura atteint un seuil critique.

Cette étude montre donc que les effets toxiques ne commencent pas après un délai de plusieurs années mais bien d’emblée, après quelques mois déjà.

Il reste à étudier maintenant à ce niveau les conséquences de la consommation de cannabis par les adolescents et les effets du tabagisme passif.

Seul le suivi sur une période des temps des adolescents qui auront arrêté de fumer permettra de constater si ces dégâts sont réversibles ou non.  

Le Soir 2011