Logo

Perte de l’audition liée au tabagisme passif

Les médecins savent que les personnes qui fument peuvent endommager leur audition. Une étude publiée récemment suggère qu’il en est de même pour le tabagisme passif.

Commentaires de la Fondation contre le Cancer

L’étude américaine impliquant plus de 3.000 adultes a montré que la fumée de tabac inhalée passivement peut perturber le flux sanguin dans les petits vaisseaux de l'oreille interne.

Cela a comme conséquence de diminuer l’apport d'oxygène à cette partie de l’oreille et de conduire à une accumulation de déchets toxiques, causant des dommages à l’audition.

Ce mécanisme est différent de celui qui altère l’audition du fait de l'exposition au bruit ou au vieillissement de l’organisme.

Pour évaluer l'exposition au tabagisme passif, on a dosé la cotinine, une substance dérivée de la nicotine et qui est présente dans l’organisme des personnes soumises à la fumée des autres.

Les personnes exposées passivement à la fumée de tabac avaient des tests d’ audition moins performants que les non fumeurs et avaient du mal à suivre une conversation en présence d’un bruit de fond.

On ne peut pas déterminer le volume de fumée passive nécessaire pour accroître le risque de perte auditive mais il semble que le seuil de dommages est très faible.

Le tabagisme actif peut lui aussi provoquer une surdité précoce. Plus la consommation de tabac est élevée, plus le dommage auditif est important. Pour information, une alimentation trop grasse contribue elle aussi à cette perte auditive.

La pratique d'une activité physique régulière semble par contre réduire le risque de surdité en stimulant la circulation sanguine au niveau de l'oreille interne.

Eosmagazine 16 novembre 2010