Boire et manger

Il est toujours important pour votre organisme de boire et manger sainement, mais, en outre, c’est une contribution positive à votre arrêt tabagique. Cela vous donnera un petit supplément d’énergie, vous fera oublier un peu votre envie de fumer et vous permettra de lutter contre cette sensation de devoir être actif constamment. Mais attention aux kilos...

Quelques conseils pour éviter la prise de poids

Les fumeurs renoncent souvent à arrêter le tabac parce qu’ils ont peur de prendre rapidement des kilos. Mais est-ce vraiment le cas? Votre corps fera-t-il désespérément monter l’aiguille sur la balance si vous arrêtez de fumer? Pas nécessairement, si vous tenez compte de quelques petites choses toutes simples.
Les avantages pour la santé de l’arrêt tabagique compensent largement l’inconvénient d’une petite prise de poids. De surcroît, fumer entraîne des conséquences néfastes pour votre apparence, comme le jaunissement des dents et une peau plus ridée.

Fumer brûle votre énergie et freine votre appétit. Lorsque vous arrêtez de fumer, certains changements dans votre corps peuvent apparaitre. Par exemple, le sens du goût augmente et donc, vous apprécierez davantage ce que vous mangez. C’est pourquoi, il peut arriver que vous mangiez plus et gagniez ainsi quelques kilos. Tant que vous gardez le contrôle et que vous optez pour un mode de vie sain, cela ne pose généralement aucun problème. De plus, ces inconforts disparaissent la plupart du temps 6 mois après l'arrêt du tabac. Cela devient plus difficile si vous remplacez le manque de cigarette par des grignotages ou de plus grandes portions.

Tâchez de varier votre alimentation. Ne sautez aucun repas et intercalez trois en-cas sains ou peu caloriques. Pour quelques exemples d’en-cas, cliquez ici.

Il peut arriver que vous ayez davantage envie de sucreries et que vous ressentiez fortement le besoin d’avoir quelque chose en bouche, de grignoter… Vous pouvez alors manger beaucoup de fruits et légumes, de préférence crus, mâcher un bâton de réglisse (sauf si vous faites de l’hypertension), boire de l’eau ou manger un yogourt et d’autres produits laitiers pauvres en graisse.
Mangez beaucoup de légumineuses (haricots, pois, lentilles, etc.), des produits contenant de l’amidon (pommes de terre) et des aliments complets (pâtes complètes, riz complet, pain complet). Ces aliments feront en sorte que vous ayez moins vite faim.

Si vous veillez à avoir toujours les mains occupées, vous éviterez de prendre un bonbon à défaut d’une cigarette. Pensez à faire un petit jeu sur ordinateur, des mots croisés, un bricolage, à prendre une petite douche, etc.

N’essayez pas d’arrêter de fumer et perdre du poids en même temps. Vous ne ferez que vous rendre la vie plus difficile. Commencez par vous concentrer sur l’arrêt du tabac tout en veillant à ne pas prendre de kilos supplémentaires et focalisez-vous ensuite sur vos éventuels problèmes de poids.

Découvrez sur le site de la Fondation contre le Cancer, notre brochure : « Votre santé sur la balance », les 7 règles d’or pour garder le poids en équilibre et améliorer la santé.

Attention à la consommation d’alcool

Boire de l’alcool peut vous compliquer la tâche pour arrêter de fumer. L’alcool lèvera vos inhibitions et vous pourriez reprendre plus facilement une cigarette. Il peut en outre déclencher l’envie de tabac car ces deux éléments étaient souvent associés dans le passé et vous avez donc pris l’habitude de fumer une cigarette en buvant un verre d’alcool. Notre conseil ? Ne buvez tout simplement pas d’alcool lorsque vous essayez d’arrêter de fumer ou limitez votre consommation à un minimum.

Pour en savoir plus sur les effets du tabac et de la consommation d’alcool, consultez le dépliant ‘Alcool et cancer’ sur le site de la Fondation contre le Cancer.

Moins de café

La nicotine du tabac favorise une élimination plus rapide de la caféine. On trouve principalement de la caféine dans le café, le thé, le coca et les boissons énergisantes. Si vous arrêtez de fumer et continuez à boire autant de coca et de café qu’avant, le taux de caféine dans votre organisme sera plus élevé que du temps où vous fumiez car la caféine sera éliminée plus lentement. Les effets secondaires de l’arrêt tabagique et d’un taux de caféine (trop) élevé se ressemblent très fort: sentiment d’angoisse et de tension, insomnies, débordement d’activité, problèmes de concentration, pouls irrégulier et stress. En réalité, les symptômes de sevrage sont donc doubles. 

C’est pourquoi il est conseillé de réduire votre consommation quotidienne de boissons caféinées si vous arrêtez de fumer. Il suffit simplement de boire moins de café ou de boissons énergisantes, mais vous pouvez aussi remplacer le café par du thé (pas trop fort) ou du café décaféiné. Vous avez l’habitude de fumer en buvant votre tasse de café? Optez (temporairement) pour le thé et vous ferez d’une pierre deux coups. Le thé contient en effet pratiquement deux fois moins de caféine que le café et vous rompez ainsi cette ’habitude' liée à la tasse de café qui est de fumer une cigarette. Avec le temps, vous pourrez toujours revenir au café si vous le souhaitez. Mieux vaut toutefois ne pas supprimer tout à fait les boissons caféinées car vous pourriez également ressentir des symptômes de sevrage comme des maux de tête et de la fatigue.

Consulter aussi :