Achats en ligne: les règles à connaître pour les substituts de nicotine

Les consommateurs sont de plus en plus séduits par les achats en ligne: gagne temps, trajets en moins,… Les substituts de nicotine peuvent également être achetés par cette voie. Mais attention, des sites non officiels peuvent vendre des produits falsifiés. Assurez-vous donc d’avoir les garanties d’un service sérieux.

Extension virtuelle de la pharmacie

En Belgique, pour vendre des produits de pharmacie via un site internet, il faut obligatoirement que le site soit lié à une pharmacie traditionnelle. Le site est donc une extension virtuelle de la pharmacie en question. Par ailleurs, la Belgique autorise uniquement la vente par internet de médicaments sans prescription et disposant d'une autorisation de mise sur le marché belge, ainsi que certains dispositifs médicaux tels que des pansements, du matériel stérile, des préservatifs, etc.

Donc, si un site vous propose la vente de médicaments qui sont normalement sous prescription médicale, méfiez-vous. Des dispositions sont également prévues pour garantir que la commande, l’empaquetage et la fourniture soient organisés de manière à respecter le droit à la protection de votre vie privée.

Logo européen

Depuis le 1er juillet 2015, les pharmacies qui veulent vendre des médicaments via internet doivent afficher, sur chaque page de leur site internet, le logo européen des pharmacies internet. Vous trouverez ici la liste des sites autorisés.

Risques pour la santé

Si vous passez par un circuit illégal, sachez que vous vous exposez à des risques pour votre santé. En effet, le substitut que vous prendrez ne présente aucune garantie de fiabilité. Autre conseil important: avant d’acheter des substituts de nicotine, demandez au préalable l’avis d’un tabacologue ou d’un médecin. En effet, seul un spécialiste peut faire une bonne estimation des dosages à prendre. Pour plus de renseignement sur les substituts de nicotine, appelez notre numéro de téléphone gratuit 0800/111 00.