Arrêter de fumer pour éviter une forme grave d'AVC

  • En Finlande, ce type d’AVC est moins fréquent qu’avant
  • Cela coïncide avec une baisse du tabagisme depuis 20 ans
  • 1 AVC sur 4 lié au tabac

Le lien entre la consommation de tabac et des maladies comme le cancer du poumon est très bien connu. Par contre, le lien avec les maladies cardio-vasculaire est moins connu. Or, l’hypertension et le tabac sont les deux facteurs de risques principaux des AVC (accident vasculaire cérébral). 1 AVC sur 4 serait en lien avec la consommation de tabac. En effet, lorsque vous fumez, les plaquettes forment plus rapidement des caillots dans le sang, ce qui rend les artères plus fragiles et plus vite obstruées.

Lien avec une forme grave d’AVC

Une étude montre qu’arrêter de fumer aurait un impact immédiat et très important sur le risque de souffrir de la forme la plus grave d'AVC : l'hémorragie méningée. Qu’est-ce que c’est ? Au lieu d'un caillot sanguin obstruant une artère alimentant le cerveau et qui représente 80% des AVC, il s'agit d'une rupture d'un vaisseau sanguin qui conduit à un épanchement de sang dans le cerveau.

Une rapide diminution constatée en Finlande

C’est une étude récente finlandaise qui a détecté un lien très fort entre l'arrêt du tabac et la fréquence de cette forme d’AVC. En effet, en Finlande, entre 1998 et 2012, le nombre de fumeurs âgés de 15 à 64 ans a diminué d'environ 30%. Dans cette même période, les chercheurs ont constaté que la fréquence de cette maladie avait baissé chez les moins de 50 ans de 38% chez les hommes et 45% chez les femmes.

Encore une très bonne raison d'arrêter de fumer !

http://www.neurology.org/