Cinéma : des images qui incitent à consommer du tabac

  • La cigarette banalisée
  • 1 apparition de tabac toutes les 8 minutes
  • Des stars payées par l’industrie du tabac

Si vous regardez un film à la télévision, vous risquez d’avoir envie de fumer. C’est ce que nous disent trop souvent fumeurs et ex-fumeurs. Le cinéma nous présente en effet, un monde où le tabac est plus présent que ce qu’il est dans le monde actuel. Il n’est pas le reflet de la réalité et banalise encore trop souvent le fait de fumer. Par conséquent, cela conforte les fumeurs dans leur consommation et cela fait rechuter les ex-fumeurs.

Des images de cigarette quand ça ne se justifie pas

Un étudiant belge en tabacologie s’est penché sur la question dans le cadre de son mémoire. Il a évalué l’importance de la présence du tabac dans les films actuels. * Dans son échantillon de 30 films de différents pays sortis en 2016, il a trouvé en moyenne 13 apparitions de tabac par film, soit une apparition de tabac toutes les 8 minutes. Il a également constaté que le tabac est utilisé dans des situations où l’histoire ne le justifie pas. Ce sont soit les acteurs principaux qui fument, soit des personnages mineurs qui fument en arrière-plan. Il relève aussi qu’on fume surtout dans les films français et belges et que le tabac est moins présent dans les films américains où la surveillance à l’égard du tabac a considérablement augmenté ces 20 dernières années.

Le cinéma: support stratégique pour les cigarettiers

Les cigarettiers ont toujours œuvré pour qu’on fume sur la toile. Pour eux, le cinéma est un support stratégique important et ils n’ont pas hésité à verser des grosses sommes d’argent à des acteurs pour qu’ils fument devant les caméras (comme, par exemple, Sylvester Stallone). Fin 1990, ils ont été obligés de publier leurs archives et des preuves de versements de sommes importantes à des stars du cinéma ont été révélées au grand public. Actuellement, les cigarettiers sont plus prudents, mais vu le grand nombre de situations où les personnes fument dans les films, on peut supposer qu’ils sont toujours actifs, mais de manière plus cachée.

Luca Michaël : « la toile enfumée : un état des lieux du tabac au cinéma » - mémoire dans le cadre de la formation en tabacologie du FARES - 2015-2016