Fumer sans additifs est-il moins dangereux?

  • Des paquets de cigarettes sans additif sur le marché
  • Les additifs augmentent la dépendance
  • La nocivité reste réelle

Ces dernières années, on a vu apparaitre sur le marché des paquets de cigarettes avec la mention "sans additifs". Le but est de faire croire que ces cigarettes sont moins nocives. Cependant, avec ou sans additifs, le tabac est un produit extrêmement dangereux. Il réduit l'espérance de vie d'une dizaine d'années et il est responsable de 15.000 décès chaque année dans notre pays.

Les additifs augmentent la dépendance

En plus des composants de base, les cigarettiers ajoutent des dizaines d’additifs aux cigarettes, comme par exemple de l'acide carbonique, de l’ammoniaque, de l'acétone,... On trouve aussi des agents humectants, des produits de blanchiment, des conservateurs,…

Le but des producteurs est d’ajouter aux cigarettes certaines propriétés : 

  • faciliter l’absorption de la nicotine pour augmenter la dépendance
  • rendre la fumée moins visible pour faire croire à moins de nocivité

Selon la dernière Directive européenne sur les produits du tabac, depuis mai 2017, il n’est plus possible de vendre en Belgique des produits du tabac avec "goûts caractéristiques" (caramel, menthe,…). Cependant, il reste autorisé d’ajouter un certain nombre d’additifs. Comme les informations sur ces additifs inquiètent certains fumeurs, les cigarettiers proposent dès lors, des cigarettes "sans additifs". 

Des paquets de couleur « naturelle » et…. moins chers

En surfant sur la vague verte, les producteurs ont développé des paquets de cigarettes sans additifs. Les paquets sont beiges : couleur naturelle, évoquant la simplicité. Les tarifs sont aussi plus attractifs que les paquets classiques.  Beaucoup de personnes espèrent dès lors que ces cigarettes soient moins nocives.

Ces cigarettes sont-elles moins nocives ?

En réalité, ce sont les goudrons et le monoxyde de carbone qui constituent les principales substances toxiques du tabac. Or, ces substances sont présentes dès qu’il y a une combustion, donc même si la cigarette est sans additifs. 

Ces cigarettes sans additifs rendent-elles moins dépendants ?

"Non", explique le Professeur Galanti, tabacologue aux Cliniques universitaires UCL Mont Godinne, "car la dépendance sera peut-être un peu plus longue à s'installer, mais elle viendra, c'est incontournable". 

 

https://www.rtbf.be/info/societe/onpdp/detail_fumer-sans-additifs-c-est-fumer-quand-meme?id=9758362