Arrêter de fumer avec l’aide de son animal de compagnie

  • Un animal nous occupe, nous fait bouger, nous tient compagnie, remonte le moral et détend… des fonctions souvent associées à la cigarette, et qui pourraient la remplacer ?
  • Les scientifiques confirment l’effet anti-stress des animaux.

Dans votre arrêt tabagique, il y a peut-être un allié auquel vous n’aviez jamais pensé… votre chien ou votre chat !

Distraire et tenir compagnie

Quand on arrête de fumer, il est conseillé de ne pas rester inactif. Un animal aide à s’occuper les mains et l’esprit : jouer avec le chien, observer le cochon-d’Inde, caresser le chat… L’animal apporte également une présence agréable qui brise la solitude et, pourquoi pas, une oreille attentive qui ne vous juge pas.

La ronron-thérapie et des caresses contre le stress

Câliner un chien, caresser un chat qui ronronne sur nos genoux… nos animaux auraient des vertus anti-stress. Plusieurs études scientifiques se sont déjà penchées sur la question et confirment de nombreux bienfaits, comme la production d’hormones anti-stress ou une diminution de la pression artérielle.

Que vous soyez plutôt chien ou plutôt chat, ces deux animaux veillent sur votre moral. Le chat est capable de repérer notre détresse instinctivement, grâce aux phéromones que nous émettons (chaque émotion a sa propre odeur). Il paraîtrait qu’un chat cherche surtout à accroître son propre confort. S’il est champion pour nous débarrasser de nos énergies négatives, ce serait donc notamment parce qu’un humain serein est plus attentif et répond mieux à ses besoins. Le chien, peut lui aussi détecter des émotions chez l’humain, comme la mauvaise humeur ou la déprime et venir nous faire un câlin.

Le chien, votre coach sportif

Le chien a cet autre avantage qu’il vous oblige à bouger. Or, c’est prouvé, l’activité physique est une aide précieuse dans l’arrêt tabagique. Et par activité physique, il ne faut pas nécessairement entendre « sport ». La promenade quotidienne avec Médor est déjà bien utile.

Se recentrer sur les choses simples

Parfois, voir son animal apprécier de « petites » choses nous aide à en faire autant et à retrouver le goût des choses simples : un moment dans la nature, un moment de jeu partagé en oubliant tout le reste…

Prendre la responsabilité d’un animal, l’éduquer et constater qu’il est heureux et en bonne santé est aussi une source de plaisir et de confiance en soi. Justement, la confiance en soi est une notion-clé de l’arrêt tabagique.

Gagnant-gagnant

Beaucoup de personnes qui arrêtent de fumer évoquent aussi la santé de leur animal, même si ce n’est souvent pas leur principale source de motivation. On sait en effet que le tabagisme passif est mauvais pour les animaux de compagnie. Alors si vous faisiez ce cadeau à votre animal qui vous rend tant de services ?

Dans notre rubrique « Témoignages » ou sur notre page Facebook, n’hésitez pas à nous raconter comment votre chien, chat, cheval, canari ou tortue (pourquoi pas ?) vous soutient dans votre arrêt.

Sources :