Coronavirus : les fumeurs courent-ils plus de risques ?

Vendredi, 13 Mars 2020

Le coronavirus, qui se répand actuellement en Europe, fait la Une de l’actualité. Plusieurs articles ont fait le lien avec le tabagisme. Qu’en est-il réellement ? Nous avons demandé l’avis du docteur Anne Boucquiau, porte-parole de la Fondation contre le Cancer.

Les fumeurs ont-ils plus de risques d’attraper le virus ?

Docteur Anne Boucquiau : « On sait déjà que c’est le cas pour d’autre maladies infectieuses pulmonaires telles que la grippe saisonnière, la tuberculose, les pneumonies à pneumocoques ou la légionellose. En ce qui concerne le coronavirus, par contre, on manque de preuve. On ne peut donc pas encore affirmer avec certitude qu’un fumeur attrapera plus rapidement le coronavirus qu’une autre personne. »

Les fumeurs ont-ils plus de risques de complications ?

« Oui, les fumeurs courent plus de risques de développer une forme sévère de la maladie. On conseille à chacun de bien respecter les mesures de prévention communiquées par les autorités sanitaires (hygiène des mains, limiter les contacts, etc.) Soyez donc particulièrement prudent si vous êtes fumeur ou personne à risque. Lavez-vous bien les mains avant d'allumer une cigarette et de la porter à votre bouche. Evitez aussi de partager une cigarette, un joint ou une chicha avec une autre personne, même si elle est en bonne santé. »

Pour rappel, le coronavirus se transmet essentiellement par voie respiratoire (postillons de salive). Il est aussi possible d'attraper le virus si l’on touche un objet infecté puis que l’on porte ses mains au visage. Le virus peut survivre jusqu'à environ trois heures sur les objets, les surfaces, etc.

Retrouvez tous les conseils liés au coronavirus ici.

Cela vaut-il la peine d’arrêter de fumer maintenant ?

« Certainement ! S’abstenir de fumer devrait même faire partie de consignes de prévention. Arrêter de fumer est toujours une excellente décision pour se prémunir contre les complications du coronavirus et de bien d’autres maladies.

On sait depuis longtemps que le tabagisme endommage les cils dans les voies respiratoires. Le mouvement de ces cils est nécessaire pour éliminer la poussière, les bactéries, les virus et le mucus des voies respiratoires. Lorsque les cils sont confrontés à la fumée,ils sont paralysés ou endommagés, et cet important mécanisme de protection s'arrête.
Mais il y a de bonnes nouvelles! Même après quelques jours d'arrêt du tabac, ce mécanisme de protection commence à se réparer et un système de nettoyage se met en place dans vos poumons. Vous pourrez mieux récupérer en cas d’infection. Vous allez peut-être un peu tousser et cracher : c'est normal et cela ne signifie pas que vous avez contracté le virus. Si cette toux persiste ou s’aggrave, si vous avez de la fièvre, n’hésitez pas à appeler votre médecin pour demander son avis. »

Comment arrêter de fumer ?

Tabacstop peut vous aider à trouver la méthode qui vous convient le mieux. Pas besoin de vous déplacer pour obtenir les conseils d’un professionnel : appelez gratuitement le 0800 111 00.

Sources :