Diabète-tabac, couple infernal

  • Fumer augmente le niveau de sucre dans le sang.
  • Fumer quand on est diabétique entraîne des complications.
  • Un nouveau dépliant rassemble des conseils.

Comme le rappelle le docteur Jean Laperche, le couple diabète-tabac est infernal. On compterait 33 % de diabétiques chez les fumeurs, contre 27 % dans la population générale.

Quel lien entre diabète et tabac ?

Chez les diabétiques, le tabac empêche l’insuline de bien fonctionner. Cela provoque un déséquilibre au niveau glycémique (le taux de sucre dans le sang). Plus la consommation de tabac est élevée, plus ce déséquilibre est important.

Fumer quand on est diabétique entraîne des complications au niveau cardiovasculaire (risque multiplié par 14), mais aussi au niveau des yeux, des reins, des pieds et des artères.

Un nouveau dépliant sur le thème tabac et diabète

A l’occasion de la Journée mondiale sans tabac du 31 mai, un nouveau dépliant concernant les liens entre le tabagisme et le diabète sera distribué en Wallonie et à Bruxelles.

Il propose une série de conseils pour améliorer la santé : bouger, boire de l’eau, manger sainement… Et, bien sûr, arrêter de fumer.

Ce dépliant, réalisé par le Fares (Fonds des Affections respiratoires) en collaboration avec la Maison du Diabète, est le fruit du travail d’un an mené par un groupe d’experts.

Téléchargez ou commandez :

Diabétique, vous avez des difficultés à arrêter de fumer ?

Les personnes diabétiques ont parfois plus de difficultés à arrêter de fumer. Il leur est donc conseillé de se faire accompagner par un professionnel.

Souvent les diabétiques ont peur de prendre du poids en arrêtant de fumer. Il est toutefois important de se rappeler que la cigarette est bien plus dangereuse qu’un surpoids. Par ailleurs, un professionnel peut vous aider à gérer cet aspect du sevrage.

Plusieurs moyens d’aide existent, notamment :

  • votre médecin traitant,
  • les consultations des tabacologues remboursées partiellement par la mutuelle,  
  • Tabacstop, via le numéro gratuit 0800 111 00 ou le formulaire de contact.

Retrouvez ici tous les moyens d’aide

Sources : flyer du Fares et journal Le Soir