« En janvier, j’arrête de fumer. » Préparez-vous dès maintenant !

  • Une excellente résolution pour la nouvelle année.
  • Arrêter de fumer se prépare.
  • 5 conseils à mettre en pratique dès maintenant.

Le 1er janvier, beaucoup prendront la (très bonne !) résolution d’arrêter de fumer.

Si les fêtes sont traditionnellement un moment calme à la ligne Tabacstop, nos tabacologues reçoivent beaucoup d’appels dès la deuxième semaine de janvier, de personnes qui ont essayé d’arrêter de fumer après le nouvel an et connaissent des difficultés.

Voici déjà quelques conseils simples pour préparer votre arrêt et multiplier vos chances de succès.

1. Fixer une date : le 1er janvier ?

Il ne suffit pas de dire : « J’arrête de fumer après les fêtes. » C’est trop vague et vous risquez de repousser sans cesse l’échéance. Au contraire, fixez la date à l’avance et notez-la dans votre agenda tout neuf. Que ce soit le 1er ou le 10 janvier, ou le premier lundi… peu importe.

Visualisez ce jour-là : il faudra prendre une décision ferme, jeter toutes vos cigarettes, vos briquets et vos cendriers, respirer un grand coup et ce sera parti pour une nouvelle année sans tabac !

2. Pensez-y dès maintenant : identifiez vos automatismes

On est un peu « conditionné » à fumer : certains endroits, certaines personnes, certaines activités peuvent déclencher une envie.

Alors commencez déjà à identifier et à casser ces automatismes : allez fumer dans un autre endroit que l’endroit habituel, fumez seul plutôt qu’en groupe, ne faites rien d’autre pendant que vous fumez (pas de jeu sur le GSM, ni d’appel…). Changez aussi votre planning : si vous fumez d’habitude après le repas par exemple, forcez-vous désormais à attendre 10 minutes avant d’allumer votre cigarette.

3. Renseignez-vous sur les différents moyens d’aide

Avec de l’aide, vous aurez cinq fois plus de chances de réussir votre arrêt.

Il est généralement conseillé d’utiliser des substituts de nicotine pendant le sevrage, afin de ne pas trop ressentir les symptômes du manque qui peuvent être décourageants et qui augmentent le risque de rechute. Les dosages des substituts de nicotine peuvent être très différents d’une personne à l’autre, en fonction de son niveau de dépendance et de son profil de fumeur. Si vous souhaitez déjà acheter des substituts en prévision de votre arrêt, renseignez-vous d’abord auprès d’un tabacologue ou de votre pharmacien.

D’autres moyens d’aide existent, comme des médicaments sur prescription médicale (Champix®…), des groupes d’arrêt ou encore des entretiens réguliers avec un tabacologue.

En savoir plus sur les différents moyens d’aide à l’arrêt tabagique.

4. Annoncez votre bonne résolution

Ce sera plus facile si vos proches ou vos collègues savent que vous arrêtez de fumer. Ils ne vous proposeront plus de cigarette et éviteront de fumer devant vous.
N’hésitez pas à leur dire ouvertement si vous souhaitez qu’ils vous encouragent ou, au contraire, si vous préférez éviter d’en parler pour ne pas ressentir trop de pression.

5. Appelez Tabacstop ou téléchargez l’app

Les tabacologues de Tabacstop peuvent vous accompagner dans votre préparation, vous aider à choisir la date idéale, vous conseiller sur les substituts de nicotine et leurs dosages et sur tous les autres moyens d’aide. Contactez-les au numéro gratuit 0800 111 00 ou via ce formulaire.

Tabacstop propose aussi une application gratuite avec de nombreux conseils. Téléchargez-la ici.