Etre non-fumeur augmente les chances face aux cancers de la tête et du cou

On savait déjà que la combinaison tabac + alcool cause de nombreux cancers de la tête et du cou (cancers de la bouche, des sinus, de la gorge…). Mais une étude récente montre à présent, chiffres à l’appui, un meilleur taux de survie chez les non-fumeurs. Cette étude a été menée à la Faculté de Médecine Osazuwa-Peters de l'Université de Saint-Louis aux Etats-Unis.

Deux fois plus de risque de décès

L’étude a duré 7 ans et a suivi 463 patients souffrant d'un cancer de la tête ou du cou. Quelques faits marquants :

  • 254 personnes (55%) sont décédées au cours de l'étude.
  • Le risque de décès était 2 fois supérieur chez les personnes qui fumaient au moment du diagnostic de cancer, en comparaison avec les personnes non-fumeuses.
  • La consommation d'alcool était associée à une augmentation de 68% de ce risque de décès.
  • Les experts affirment qu’arrêter de fumer et de boire améliore les chances de survie.

Le 7ème type de cancer le plus fréquent

D'après le National Institutes of Health, au niveau mondial, les cancers de la tête ou du cou constituent le 7ème type de cancer le plus fréquent. 600 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année dans le monde.
Ces cancers sont plus fréquents chez les hommes et chez les personnes de 50, 60 ans. Mais le nombre de cas diagnostiqués chez des personnes plus jeunes est en augmentation.

Le pronostic amélioré par l’arrêt du tabac et de l’alcool

« La cessation, à quelque moment que ce soit, peut améliorer la réponse au traitement anticancéreux et la survie », explique le docteur Karl Kelsey, qui dirige le Centre de Santé Environnementale et de Technologie à l'Université Brown (Rhode Island)

Découvrez avec le Scan corporel les effets du tabac sur votre organisme

Source : Original Investigation February 15, 2018 https://jamanetwork.com/journals/jamaotolaryngology/article-abstract/2662647