Hommes et femmes pas égaux face au tabac

Au début du vingtième siècle, fumer était un comportement essentiellement masculin. Ce n’est que plus tard que les femmes ont aussi adopté cette habitude nocive pour la santé. Conséquence : on constate ces dernières années beaucoup plus de cancers du poumon chez les femmes… et ce n’est pas fini.

Des effets tardifs

Entre le moment où une personne commence à fumer et le diagnostic de cancer du poumon, il passe souvent beaucoup de temps. Le nombre de cancers observés ces dernières années reflète donc la réalité d’il y a quelques décennies : c’est-à-dire l’émancipation de la femme. Après la guerre, les femmes, de plus en plus socialement égales aux hommes, ont commencé à fumer plus. Dans le même temps, la consommation de tabac chez les hommes a diminué. C’est pourquoi, aujourd’hui, presqu’autant de femmes que d’hommes décèdent d’un cancer du poumon.

De plus en plus de jeunes fumeuses

Les chercheurs prévoient même que les femmes pourraient finir par dépasser les hommes en matière de mortalité par cancer du poumon. C’est en tout cas ce que laissent à penser les chiffres actuels en Belgique.

Une étude auprès des 15-25 ans montre qu’entre 2008 et 2013, le nombre de jeunes hommes fumeurs est passé de 29 % à 21 %, alors que le nombre de jeunes femmes fumeuses continuait à augmenter (de 21 % à 22,5 %). En 2013, les jeunes fumeuses étaient donc, pour la première fois, plus nombreuses que les jeunes fumeurs.

Un métabolisme différent

De plus, une étude génétique récente montre qu’une plus faible dose de nicotine suffit pour que la dépendance s’installe chez les femmes par rapport aux hommes. Le tabac rend malade et tue aussi bien les hommes que les femmes, mais on constate que les femmes deviennent plus vite dépendantes à la nicotine et ont plus de risque de développer un cancer du poumon que les hommes.

Source : www.cancer.be/nouvelles/l-mancipation-des-femmes-est-mortelle

Que vous soyez un homme ou une femme, arrêter de fumer le plus rapidement possible permet de faire baisser votre risque de cancer du poumon. Les tabacologues de Tabacstop peuvent vous y aider. Contactez-les gratuitement au 0800 111 00, ou en remplissant le formulaire.