IQOS : aussi nocif que la cigarette

Dans nos actualités précédentes, nous avons déjà parlé de l’IQOS et nous mettions en garde contre son utilisation. Des éléments nouveaux viennent renforcer ces mises en garde.

Qu’est-ce que l’IQOS ?

IQOS (I-Quit-Ordinary-Smoking) est est un système électronique qui chauffe à 350 degrés des sticks de tabac sans les brûler, dans le but d’éviter goudrons, monoxyde de carbone... de la combustion produite par les cigarettes classiques, qui elles chauffent à 850 degrés.

Est-ce similaire à une e-cigarette ?

L’IQOS est souvent confondue avec l’e-cigarette mais le principe est différent. L’IQOS est un produit du tabac. On pourrait parler d’une cigarette sans fumée. En fumant une IQOS, on inhale de la vapeur de tabac. Avec l’e-cigarette, on  inhale de la vapeur d’un liquide avec ou sans nicotine. Ce liquide contient du propylène glycol et/ou la glycérine végétale, des arômes de goûts divers, éventuellement des additifs et de la nicotine.

L’IQOS est-elle nocive ?

Pour convaincre les autorités américaines (FDA) d’accepter la mise sur le marché de l’IQOS, Philip Morris a dû rentrer en 2016 un dossier affirmant que l’IQOS est « plus saine » que des cigarettes traditionnelles.

Cependant, des chercheurs de l’Université de Californie San Francisco ont étudié ce rapport du fabricant et examiné de manière indépendante ses données et conclusions. Contrairement à ce que Philip Morris avance, passer de la cigarette à ce produit sans combustion ne réduit pas les atteintes pulmonaires ni l’inflammation indiquant la présence de dommages aux vaisseaux sanguins liés au tabac. Ils en déduisent qu’inhaler de la vapeur de tabac, et des autres substances contenues dans l’IQOS, provoque des effets tout aussi nocifs pour les poumons et le système immunitaire que la cigarette.

En conclusion

Vouloir continuer à fumer sans impact sur la santé reste une illusion. L’IQOS n’est pas une solution, et ce pour différentes raisons :

  • L’IQOS est un produit du tabac. Et même s’il n’y a pas de combustion, s’il s’agit d’une « cigarette sans fumée », fumer une IQOS implique d’inhaler de la vapeur de tabac. Pire : avec l’IQOS, comme avec la cigarette classique, la nicotine atteint très rapidement le cerveau, ce qui rend cette cigarette sans fumée particulièrement addictive.
  • L’étude en question ci-dessus démontre que l’IQOS est aussi nocive pour les poumons et les artères que la cigarette classique.
  • Promouvoir une « cigarette saine » est un leurre car si le géant du tabac se positionne sur le marché de ces innovations, c’est pour compenser les pertes financières résultant d’une diminution des ventes de cigarettes en Occident, où le nombre de fumeurs tend à diminuer. L’industrie du tabac explore donc des solutions afin de continuer à faire du bénéfice et à garder sous influence des consommateurs dépendants. Précédemment, l’industrie du tabac avait prôné la cigarette « light » en suggérant qu’elle était moins nocive, un autre leurre... interdit depuis lors.

L’IQOS est déjà en vente dans plusieurs pays européens mais pas en Belgique. La Fondation contre le Cancer et Tabacstop s’en réjouissent car, au vu des conséquences avérées pour la santé, il faut éviter ce type de produit au même titre que la cigarette classique.

Sources :

Moazed F et al. Tob Control 2018;0:1-6. doi:10.1136/tobaccocontrol-2018-054296
'Heat-not-burn' cigarettes still damage lungs. Reuters Health, 21 septembre 2018