Logo

Tabagisme passif: plus de 600 000 morts chaque année

Le tabagisme passif est responsable de plus de 600 000 décès chaque année dans le monde, dont 165 000 chez des enfants, selon des estimations publiées par la revue médicale britannique The Lancet.

Commentaires de la Fondation contre le Cancer

Les enfants -petits en particulier- sont les premières victimes du tabagisme passif dans la mesure où ils ne peuvent pas se soustraire à la principale source d'exposition : leurs parents qui fument à la maison. La fragilité de leur système immunitaire accroît les risques de complications.

Si on ajoute ces 600.000 morts aux 5,1 millions de décès attribuables chaque année au tabagisme actif, on arrive à un total de 5,7 millions de décès dus au tabac annuellement !

C'est la première étude. Cette étude menée notamment par  l'Organisation mondiale de la santé (OMS) évaluant l'impact global du tabagisme passif a utilisé des données de 2004, les plus récentes disponibles dans l'ensemble des 192 pays analysés.

40% des enfants, 33% des hommes et 35% des femmes non-fumeurs étaient exposés au tabagisme passif en 2004. Selon les estimations de l'étude, cette exposition a causé 379.000 décès par maladie cardiaque, 165.000 par infections des voies respiratoires basses, 36.900 par crise d’asthme et 21.400 par cancer du poumon. Soit un total de 603.000 décès causés par le tabagisme passif.

Les enfants durement touchés

Les chercheurs ont estimé que 165.000 enfants de moins de 5 ans meurent chaque année d'infections respiratoires basses (pneumonies) dues au tabagisme passif. Les deux-tiers de ces décès s’observent en Afrique et en Asie du sud.

Alors que les décès d'enfants attribués au tabagisme passif se concentrent sur les pays à revenus faibles ou moyens, les décès d'adultes se répartissent sur l'ensemble des pays.

AFP- 26.11.10